Home Actualités Immigration clandestine : l’état du Sénégal livre plus de détails sur cette...

Immigration clandestine : l’état du Sénégal livre plus de détails sur cette triste réalité et appelle à la raison

95
0

Entre le 07 et le 25 octobre 2020, cinq (5) pirogues ont été interceptées par la Marine nationale appuyée par la Gardia civile espagnole et des piroguiers sénégalais, dans la foulée trois cent quatre-vingt-huit (388) personnes ont été secourues. Récemment, le 21 octobre, une pirogue a pris feu au large de Dakar, suite à l’explosion du moteur et des fûts de carburant à bord, avec aussi ses morts. Face à cette triste réalité, l’état sénégalais a réagi…
Dans un communiqué parvenu à leral.net, le gouvernement sénégalais dit avoir constaté avec regret la recrudescence de l’immigration clandestine par voie maritime.
Revenant sur les faits, le document signale que dans la nuit du 25 octobre 2020, une autre pirogue a été aperçue au large de Soumbédioune. Les deux vedettes qui l’ont interceptée et qui ont tenté de l’amener à quai ont constaté un refus du conducteur de la pirogue, qui dans ses manœuvres a heurté l’une des vedettes, provoquant son chavirement. Les occupants ont été secourus par la marine.

En plus des opérations de surveillance en mer sont en train d’être menées avec des moyens aériens et navals renforcés ;une coordination est assurée en permanence pour prévenir les risques.

Par ailleurs, les opérations de sécurisation et de ratissage ont permis de mettre la main sur vingt-huit (28) présumés convoyeurs.

C’est dans cet élan que « le Président de la République, dans le cadre de la coordination gouvernementale, a donné les instructions pour mutualiser les efforts et a lancé un appel aux populations à plus de vigilance et à la collaboration avec les forces de défense et de sécurité pour préserver la vie des jeunes, tentés par l’émigration clandestine. Le Chef de l’Etat exprime sa compassion et sa solidarité aux familles des personnes disparues », nous dit le communiqué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here