Home Faits-divers Agressions sexuelles sur une fillette de 11 ans : Un professeur de...

Agressions sexuelles sur une fillette de 11 ans : Un professeur de l’UGB en garde à vue

92
0

A. Diagne, professeur à l’université Gaston Berger, a été placé en garde à vue, pour agressions sexuelles. Même sort pour le sexagénaire M. Diallo qui a été déféré hier au parquet de Saint-Louis pour les faits aussi d’agressions sexuelles sur une fillette de 8 ans.L’ actualité, à Saint-Louis, et plus précisément à l’université Gaston Berger (UGB), bruit d’un scandale sexuel. Selon les sources du journal « EnQuête », un enseignant à l’UGB, du nom d’A. Diagne, né en 1951 à Saint-Louis, domicilié à Bango, est accusé d’agressions sexuelles sur une fillette répondant au nom de M. D. Sylla, âgée de 11 ans et domiciliée à Gandon. Mais une autre affaire, tout aussi ahurissante s’est produite dans la ville du nord…
Le professeur est actuellement en garde à vue dans les locaux du commissariat central de Saint-Louis, pour les besoins de l’enquête. Il va faire face aux enquêteurs de la brigade de recherches dudit commissariat qui vont établir ou pas la culpabilité du professeur.

Une autre affaire d’agressions sexuelles défraie la chronique, dans cette partie du nord du pays. L’accusé est un sexagénaire qui va être déféré, ce matin, au parquet de Saint-Louis. En effet, depuis un certain temps, la maman de la petite A. Ndiaye a constaté que son enfant rentre, tout le temps, avec de l’argent, dont elle ignore la provenance, encore moins les conditions d’obtention. Pour tirer cette affaire au clair, elle s’est muée en détective privé.

Ainsi, selon toujours « EnQuête », en milieu de semaine dernière, lorsque sa fillette de 8 ans est sortie de la maison, pour se rendre à l’école coranique, elle l’a suivie. A sa grande surprise, elle a vu l’enfant entrer dans un atelier de tailleur situé à un quelque jet de l’école coranique.

Selon leurs informations, le propriétaire de l’atelier, ayant vu la dame arriver, a décidé de cacher l’enfant sous une table. La dame lui a demandé où se trouvait sa fillette qui venait d’entrer dans l’atelier. Mais le patron des lieux a eu la mauvaise idée de mentir, en lui répondant qu’il n’a reçu personne. La dame l’a acculé.

Devant son insistance et sa détermination, il a fini par dire la vérité, car sentant les carottes cuites. Il a fait sortir l’enfant de là où il l’avait cachée.

Sans tarder, la maman a saisi le commissariat central de Saint-Louis, à travers une plainte. Sur le champ, le suspect a été cueilli par les limiers. Il s’identifie au nom de M. Diallo. Il est originaire d’un pays limitrophe et est âgé de 67 ans.

Dans le cadre de cette affaire, la présumée victime a été auditionnée. Elle a soutenu, face aux hommes du commissaire Mamadou Tendeng, que son bourreau lui mettait les doigts dans le sexe et lui offrait, après avoir atteint l’orgasme, de l’argent.

Ensuite, il la menaçait de la faire arrêter par la police, si elle parlait à qui que ce soit de cette affaire.

Il est en garde à vue dans les locaux du commissariat pour les nécessités de l’enquête. Tailleur domicilié à Leona, il est accusé d’agressions sexuelles commises sur une mineure âgée de 8 ans et élève en classe de CP dans un établissement scolaire de la vieille ville.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here